La méthode

La première séance

 

La première séance de cours nous permettra de faire connaissance. Après un entretien de quelques minutes avec les parents, ou l'un des deux, selon vos disponibilités, je vais commencer à évaluer les difficultés de l'élève.

 

Je regarderai son cahier de cours, son cahier d'exercices, et éventuellement ses derniers contrôles.

Je lui proposerai ensuite de faire quelques exercices se rapportant au programme de l'année scolaire.

Constatant les difficultés rencontrées, je vais commencer à l'aider dès cette première séance en corrigeant

ses erreurs.

 

Les séances suivantes

 

A partir de la deuxième séance, je suivrai avec l'élève le programme de son professeur.

En consultant son cahier de cours, nous allons revoir ensemble la dernière leçon, en insistant sur les points mal assimilés.

Si des notions antérieures ont été mal comprises, nous y reviendrons ensemble à chaque fois que ce sera nécessaire.

Il est parfois indispensable de revenir au début du programme de l'année en cours, et même fréquemment, aux programmes des années précédentes.

 

 

Le langage du professeur

 

Tous les collégiens de troisième, par exemple, suivent le même programme, imposé par l'Education nationale.

Mais tous les professeurs, même ceux d'un même collège, ne travaillent pas de la même manière.

D'un professeur à l'autre, le programme n'est pas toujours enseigné dans le même ordre.

Et chaque professeur possède son propre langage.

 

Prenons le théorème de Thalès. Au collège de Groville, avant d'écrire l'égalité des trois quotients, Madame Durand exigera de ses élèves la phrase suivante :

 

"Considérons le triangle ABC. Les droites (MN) et (BC) sont parallèles, et les droites (BM) et (CN) sont sécantes

en A. Les points A, M et B d'une part et les points A, N et C d'autre part sont alignés dans le même ordre"

 

En revanche, au collège de Mufflins, Monsieur Dupond, dira ceci :

 

"Dans le triangle ABC, les droites (MN) et (BC) sont parallèles. Le point M appartient au segment [AB],

et le point N appartient au segment [AC]"

 

Suite à un déménagement en cours d'année scolaire de Mufflins à Groville, Pauline, qui était plutôt une bonne élève, se verra retirer des points au contrôle, pour avoir employé la phrase de son ancien professeur, que Madame Durand jugera incomplète et approximative. En pareil cas, les protestations de l'élève ou des parents ne peuvent qu'aggraver les choses. Les situations semblables à celle-ci sont malheureusement très fréquentes.

 

C'est la raison pour laquelle je conseille à mes élèves de noter avec précision les petites phrases de leurs professeurs, afin de pouvoir les restituer mot à mot en contrôle. Mais c'est loin d'être suffisant.

Une fois que cet "habillage" est bien saisi, nous pouvons passer à des choses plus utiles, en nous consacrant à l'essentiel du cours.

 

Les exercices

 

Après avoir consolidé par des explications la dernière leçon vue en classe, je donne des exercices à l'élève. Si ses difficultés sont importantes, je le guide pour lui éviter de partir vers une fausse piste. Mais dès qu'il progresse, je lui laisse davantage d'autonomie. Peu à peu, il finira par faire ses exercices sans mon aide.

 

Je recommande aux parents de fournir à leur enfant un cahier réservé aux activités à domicile.

Les feuilles volantes sont à éviter, car trop souvent égarées.

 

La préparation aux examens

 

L'année de la troisième, plusieurs mois avant le Brevet, nous travaillons avec les sujets des années précédentes.

Sur un sujet de Brevet, une partie est réalisée en ma présence, la seconde partie entre deux séances par l'élève.

A l'approche du Brevet, je lui laisse plus d'autonomie, et votre enfant sera en mesure de traiter un sujet entier sans mon aide, en un temps limité, comme le jour de l'examen.

 

 

 

 

Retour page d'accueil